Création de zone DNS et de VH (Virtual Host).

Dans cet article nous allons mettre en place un serveur web et un serveur DNS.

Tout d’abord, nous disposons d’une configuration réseau fonctionnel ainsi qu’une machine sous Debian 9 qui fera office de DNS et de serveur web (apache)

I°) DNS, Création d’une zone.

On commence par installer Bind9 (apt-get install bind9)

On crée une nouvelle zone dans le fichier /etc/bind/named.conf.local, rainbow.magic (nom de la zone). On définit notre DNS comme étant maitre de cette zone, et on précise dans quel fichier se trouve les configurations de notre zone (l’option file).

Ensuite on modifie le fichier de configuration de notre zone (/etc/bind/db.rainbow.magic), on le crée s’il n’existe pas, pour le créer on peut faire une copie d’un fichier de zone existante (par exemple db.127) puis le modifier, on ajoute un enregistrement du type A qui va lier le nom de notre serveur web avec son adresse IP.

On vérifie que les fichiers de configuration et de zone n’ont pas d’erreur de syntaxe, via les commandes named-checkzone et named-checkconf, puis on redémarre le service Bind9.

Remarque : Il faut configurer le système d’exploitation pour qu’il utilise notre serveur DNS, c’est pourquoi on va modifier le fichier /etc/resolv.conf (on écrit nameserver 192.168.5.43).

Pour finir on teste notre enregistrement A avec un nslookup.

II°) Serveur WEB, création d’un Virtual Host.

On installe apache 2 (apt-get install apache2).

On fait une copie de /etc/apache2/sites-available/000-default.conf en /etc/apache2/sites-available/rainbow.magic.conf.

Le fichier rainbow.magic.conf est le fichier de configuration de notre site web.

On va changer le document racine de notre site web (DocumentRoot), on va changer l’option ServerName on y mettant le nom de notre serveur web (www.rainbow.magic), c’est cette ligne qui permet de faire des Virtual Hosts par nom de domaine. Ce qui nous donne ceci :

On crée le dossier racine de notre site, /var/www/html/rainbow.magic et une page html.

On active notre site web grâce à la commande a2ensite, et on redémarre le service apache2 pour prendre en compte les changements.

Enfin on lance notre navigateur web préféré et on va voir notre site web, en tapant http://www.rainbow.magic dans la barre d’URL.

Il est assez aisé d’automatiser la création de zone et de Virtual Host, j’ai moi-même écrit un script pour ça, vous pouvez le retrouver ici.

Bonus : zone inverse de notre réseau.

Une zone inverse est une zone qui contient des enregistrements du type PTR, qui font l’inverse des enregistrements du type A. L’enregistrement PTR va donc nous permettre de lier une IP avec un nom.

Pour créer une zone inverse (reverse) il faut aller dans le fichier /etc/bind/named.conf.local et y déclarer notre zone inverse comme ceci :

Le .in-addr.arpa est obligatoire, c’est une convention. Inverser l’adresse de réseau dans le nom de la zone est également obligatoire.

Ensuite on crée et je modifie le fichier db.192.168.5 qui sera comme ceci :

On redémarre le service DNS et on teste avec un nslookup de l’adresse IP de notre serveur www.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.