Asterisk le serveur VOIP !

I – Quelques mots sur la VOIP

Il fut un temps ou, pour communiquer avec d’autre personnes, il fallait un(e) standardiste qui débranchais et rebranchais les câbles pour faire les liaisons entre les appelants. Les centres des standardistes étaient appelés des commutateurs téléphoniques. Ce métier a vite été remplacés par des autocommutateur téléphonique (PABX).

Sur la photo on peut voir les standardistes qui s’occupe de la commutation de réseaux

Suite à ça, on a voulu mettre en place la convergence numérique. La convergence numérique consiste à regrouper le maximum de fonctionnalités sur le minimum de canal. C’est de la que viens l’IPBX, un PABX utilisant IP.

La TOIP (Telephony Over Internet Protocol) concerne les fonctions réalisées par un autocommutateur téléphonique IPBX, tandis que la VOIP (Voice Over IP) est le technique utiliser pour faire transiter la voix sur un réseaux IP.

II – Installation & configuration du serveur Asterisk

Asterisk est un autocommutateur téléphonique privé fonctionnant sur IP, c’est donc IPBX ou PABX IP. Asterisk est un logiciel libre permettant, entre autres, la messagerie vocale, les files d’attentes, les musiques d’attentes, la distribution des appels ou encore des serveurs vocaux interactif. Il implémente le protocole SIP (Session Initiation Protocol) que l’on va utiliser.

Tout d’abord l’installation, on va commencer par installer le logiciel Asterisk, grâce à la commande apt-get install asterisk

J’installe également le paquet asterisk-core-sounds-fr pour avoir un serveur qui me parle en français. Mais télécharger le paquet ne suffis pas, il vaut aller dans le fichier /etc/asterisk/asterisk.conf et décommenter la ligne languageprefix=yes sous [options].

Une fois asterisk installer, les fichiers de configuration vont se trouver dans le dossier /etc/astersik, les deux fichiers de configuration qui vont nous intéresser sont les fichiers : /etc/asterisk/sip.conf et /etc/asterisk/extensions.conf.

Nous allons tout d’abord renommer le fichier sip.conf en sip.conf.old (mv /etc/asterisk/sip.conf /etc/asterisk/sip.conf.old) puis créer un nouveau sip.conf vide.

Le fichier sip.conf contiendra nos utilisateurs et le fichier extensions.conf contiendra le dialplan (plan qui dit l’action à réaliser suivant le numéro tapé)

La première chose à faire dans le fichier sip.conf est d’ajouter un contexte général. Comme ceci :

Ensuite on ajoute un utilisateur :

Voilà mon fichier sip.conf après modification (j’ai ajoutés un deuxième utilisateurs parce que on communique mieux à deux) :

Maintenant définissons le dialplan, en modifiant le fichier extensions.conf, j’ai supprimé tous ce qui se trouvait dans le extensions.conf après en avoir fait une copie.

Le Dialplan est définis comme suit :

Numéro appelé

Ordre d’instruction

Instruction à effectuée

Temps avant de passer à l’instruction suivante. (en s)

Esxten =>

666,

1,

Dial(SIP/neo,

10)

Et voilà à quoi ressemble mon dialplan :

Afin de prendre en compte la configuraiton n’oubliez pas de redémarrer le service asterisk (/etc/init.d/asterisk restart)

III – Ajouter un softphone, sur android et sur windows

Je vais utiliser, aussi bien sur Android que Windows, le softphone Zoiper.

Sur android :

Sur le google play store télécharger l’application Zoiper qui est un téléphone logiciel (softphone)

Ensuite aller dans config puis dans Comptes, dans Comptes faire Ajouter un compte. Lorsque l’application demande si vous avez déjà un compte répondre Oui, puis sélectionner Manual configuration.

Sélectionner SIP et remplir les champs (pas les optionnels on en a pas besoin là)

Sur windows :

Télécharger zoiper, ici, puis l’installer.

On commence par indiquer les identifiants de l’utilisateur.

Ensuite j’entre l’adresse IP de mon serveur Asterisk.

Je choisis le protocole que je souhaite utiliser. Dans notre cas, le protocole SIP.

Les deux softphone sont configurés, on peut désormais s’appeler.

IV – Les boites vocales

Et si je peut pas répondre ? Eh bien ça tombe bien que tu demande, on va mettre en place un système de boites vocales pour laisser des messages si jamais le correspondant ne répond pas.

Tout d’abord il faut modifier le fichier /etc/asterisk/sip.conf et y ajouter une ligne pour chacun de nos utilisateurs. Comme ceci :

Cette ligne indique que la boite vocale de l’utilisateur se trouve être la numéro « 404 » dans le contexte « default »

Ensuite le fichier  /etc/asterisk/voicemail.conf

Je commence par le contexte général.

La définition des boites vocales se fait sous cette forme :

Numéro de la boite vocale

Mot de passe de la boite vocale

Utilisateur SIP

404 =

123,

Gandalf

Mon contexte « default » qui contient les boites vocales de mes utilisateurs.

Puis on ajoute les boites vocale dans le extensions.conf

Ainsi qu’une ligne nous permettant d’appeler notre boite vocale

Cette ligne nous indique que lorsque j’appel le 666 je tombe sur la consultation des boites vocales (VoiceMailMain). La variable s${CALLERID(num)} permet de passer en argument mon numéro, ainsi lorsque j’appel je n’ai pas à préciser le numéro de ma boite vocale.

Ensuite redémarrer le service Asterisk, et vous êtes prêt à téléphoner et à laisser des messages.

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.